Changer de métier, ça vous tente ? Beaucoup de magazines ou d’émissions TV vous présentent des gens heureux qui étaient développeurs informatiques dans une grande banque à la Défense et qui se sont installés en Dordogne pour être boulanger ou ouvrir une boutique de glaces à la Grande Motte. Et oui la reconversion professionnelle est à la mode. Alors vous êtes tenté ?? Voici donc tout ce qu’il faut savoir pour décider rapidement si un projet de reconversion professionnelle vaut le coup. 

La citation du jour à retenir : « Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux .» Marcel Proust

Les étapes pour réfléchir pour changer de métier :

  1. Faire un bilan de compétences
  2. Vérifier l’état du marché de l’emploi dans sa région
  3. Se renseigner sur les formations si besoin
  4. Prendre sa décision sur l’option du changement de métier

 

La 1ère étape est d’effectuer votre bilan de compétences sur une feuille de papier

Faites la liste des compétences que vous avez acquises pendant vos formations et pendant vos différentes expériences professionnelles. Ainsi avec cette liste, vous pouvez réfléchir à de nouvelles pistes et de nouvelles orientations. Pour cela :

  • listez l’ensemble de vos acquis, de vos qualités ;
  • listez les métiers qui vous intéressent ;
  • associez ces différentes compétences pour voir les corrélations ou les différences ;
  • recherchez également les autres métiers qui peuvent être en adéquation avec vos compétences et auxquels vous n’aviez sans doute pas pensé
  • vérifiez le marché de l’emploi dans votre région ainsi que les entreprises, les secteurs et les métiers qui recrutent.

Sachez que vous pouvez demander un rendez-vous à Pôle Emploi pour vous accompagner dans cette démarche. Et bien sûr allez directement sur le site www.qapa.fr. Le site vous propose automatiquement les offres d’emploi qui sont faites pour vous en fonction de vos compétences. Et pas seulement des métiers que vous avez déjà exercés. Ainsi automatiquement sans perte de temps s’il y a des offres et des métiers auxquels vous n’avez pas pensé et qui pourraient vous intéresser.

Vous avez accès à des formations professionnelles

En tant que demandeur d’emploi, vous avez aussi accès à des formations professionnelles. Ces formations peuvent être nécessaires pour changer de métier.  Ainsi si vous n’êtes pas inscrit en tant que demandeur d’emploi, il faut vous adresser dans un premier temps aux interlocuteurs prévus pour vous.

  • Dans le cas où vous avez moins de 25 ans, vous devez contacter la mission locale.
  • Si vous avez plus de 25 ans, vous devez contacter Pôle emploi.
  • Si vous êtes en situation de handicap, vous devez contacter Cap emploi.
  • Dans le cas où vous êtes  bénéficiaire du RSA, vous devez contacter votre interlocuteur habituel.

 

Dans le cas où vous êtes déjà inscrit comme demandeur d’emploi, il y a plusieurs options en fonction de votre statut :

1. Dans le cas ou vous avez eu un poste en CDD (contrat à durée déterminée)

Au cours de la dernière année civile, vous avez accès sous certaines conditions au Congé individuel de formation pour les CDD : le CIF CDD. Pendant le congé individuel de formation ou CIF, l’entreprise prend en charge au minimum 80% de votre salaire (plus si votre salaire est inférieur à deux fois le SMIC) et vous gardez vos droits Sécurité sociale, retraite complémentaire, assurance chômage.

2. Si vous avez été employé par une agence d’intérim

Dans les 3 derniers mois, vous avez accès sous certaines conditions au Congé individuel de formation pour les intérimaires : le CIF TT. Lorsque vous êtes salarié intérimaire, vous avez accès au Congé individuel formation intérim (CIF TT) vous permet de suivre une formation à titre individuel. 

3. Vous pouvez suivre une formation professionnelle en alternance

Des organismes de formation agréés partout en France proposent des formations qualifiantes et en alternance. Ces formations vous permettent d’avoir à la fin un diplôme qui est le Titre professionnel. L’avantage du Titre professionnel est qu’il s’agit d’un diplôme reconnu par l’Etat et les entreprises. La première étape est de déterminer la formation qui vous correspond. Pour cela, vous pouvez d’abord faire un bilan de compétences. Le bilan de compétences dure en général une journée. La deuxième étape est de choisir votre formation et de trouver l’entreprise qui vous embauchera.  Vous devez être âgé entre 16 et 25 ans pour la formation en alternance ou être demandeur d’emploi de 26 ans.  Ou bien être bénéficiaire de certaines allocations ou contrats (RSA, ASS, AAH, CUI). La formation en alternance dure entre 6 mois et un an, au plus 2 ans pour les jeunes sans aucune formation.

4. Il vous est valider vos acquis dans le cadre d’une validation des acquis de l’expérience (VAE).

En effet, au cours de n’importe quelle expérience professionnelle on acquiert des compétences. Tous les salariés et chômeurs de tous niveaux et de tous âges peuvent faire valider ces acquis professionnels lors de la validation des acquis de l’expérience (VAE). La validation des acquis de l’expérience (VAE) permet de transformer vos compétences en diplôme ou en certification. Comme vous êtes inscrit à Pôle Emploi, c’est le ministère chargé de l’Emploi qui prend en charge le financement de votre VAE.

5. Dans tous les cas, contactez votre interlocuteur Pôle Emploi pour lui parler de votre besoin de formation. 

Néanmoins, gardez en tête que les recruteurs sont de plus en plus frileux et ne veulent pas prendre de risque. En effet un recrutement coûte du temps et de l’argent. Et les recruteurs embauchent en priorité les candidats qui ont déjà exercé le même métier ou qui ont les compétences parfaites pour occuper le poste. 

Ce que je dois retenir de ma 8e journée de coaching

 

check list 8

 

Previous post

21 jours pour trouver un emploi -7ème jour : faire son CV

Next post

21 jours pour changer d'emploi -9ème jour : Lancer sa boîte