Les portes de la société dans laquelle vous allez peut-être travailler viennent de s’ouvrir. Ainsi, vous avez presque décroché l’emploi. Même si un entretien d’embauche n’est généralement pas une partie de plaisir, les instants que vous allez vivre doivent être maitrisés et appréciés pour vous permettre de réussir cette épreuve.

 La citation du jour à retenir : « Si vous êtes angoissé parce que vous n’avez aucune confiance en vous et pensez que rien de ce que vous faites ne réussira, réfléchissez un peu. Essayez de voir pourquoi vous vous donnez perdant dès le départ. Vous ne trouverez aucune raison valable. Le problème vient de votre façon de penser, non d’une incapacité réelle » Dalai-Lama

Voici pour vous les différentes étapes de l’entretien d’embauche.

Définition du poste

L’entretien d’embauche est le moment important pour bien définir le profil du poste. Une fois la présentation de votre parcours faite, reprenez avec votre interlocuteur tous les points du poste pour lequel vous postulez. Ainsi, vous serez sur la même longueur d’onde et vous pourrez plus facilement négocier votre salaire ou les évolutions de carrière.

Passez en revue les spécificités suivantes :

  • Les différentes missions du poste, prioritaires et secondaires,
  • La place du poste au sein de l’entreprise et le descriptif globale de la structure,
  • Les compétences, diplômes, savoir-faire requis,
  • Le type de contrat de travail,
  • Les membres de votre future équipe, vos responsables,
  • Le lieu de travail et sa couverture géographique,
  • La date d’embauche éventuelle ou celle de prise de poste, etc.

Négocier son salaire

A moins de vouloir être bénévole, vous passez un entretien pour un travail qui sera rémunéré. Cette question cruciale ne doit pas être laissée au hasard. Une règle qui vaut de l’or chez les commerciaux est « le premier qui parle d’argent a perdu ! ».

Laissez donc votre recruteur vous donner toutes les informations sur le salaire et les avantages donnés par l’entreprise. Si la rémunération est au-delà de vos espérances, ne montrez pas outre mesure votre étonnement. En revanche, demandez des précisions quant à l’étendue de vos responsabilités.

A l’inverse, si le salaire proposé est bien en-dessous de la valeur que vous aviez estimée, demandez des compléments d’informations et faites part de votre étonnement sans pour autant fermer la négociation.

  • Quels sont les horaires, le nombre de mois ?
  • Les avantages complémentaires ?
  • La part de variable, les primes ?
  • Les avantages en nature ?
  • La mutuelle ou autre services sociétaires ?
  • etc.

Si vous proposez une rémunération supérieure, justifiez vos propos avec des arguments concrets :

  • indiquez les tarifs du marché,
  • refaites un point sur vos précédentes missions pour le même type de poste,
  • indiquez les atouts et le savoir-faire que vous allez mettre à disposition de la société,
  • communiquez votre précédent salaire sans mentir ni gonfler les chiffres.

La conclusion à faire à la fin de l’entretien d’embauche

Une fois que vous avez posé et répondu à toutes les questions, c’est le moment de conclure. Il y a deux étapes à faire pour conclure un entretien d’embauche.

La première étape consiste à savoir exactement ce que le recruteur pense de votre candidature. Il faut donc lui poser les questions. Voyez-vous des lacunes dans mes compétences par rapport au poste proposé ? Y-a-t-il des raisons pour lesquelles je ne suis pas pleinement qualifié pour ce poste? Est-ce que j’ai dit quelque chose aujourd’hui qui pourrait nuire à mes chances d’être embauché dans votre entreprise ?
Maintenant que vous m’avez rencontré, quelles réserves pourriez-vous émettre sur mes capacités à faire le job ?  Qu’est-ce que j’ai accidentellement dit ou fait au cours de l’interview d’aujourd’hui qui est incompatible avec votre candidat idéal pour ce poste?

La seconde étape pour conclure un entretien d’embauche est de caler avec votre interlocuteur les suites de l’entretien. Remerciez-le pour cet entretien d’embauche et déterminez les prochaines étapes.

  • A quelle date va-t’il ou pouvez-vous le recontacter pour connaitre sa décision ?
  • Récapitulez les documents complémentaires à lui transmettre.
  • Faites part de vos dispositions ou impératifs : congés, voyage, etc.
  • Prenez l’ensemble de ses coordonnées si vous ne les avez pas encore.

 

Ce que je dois retenir

checklist18

 

Previous post

21 jours pour trouver un emploi -17ème jour : bouger vite

Next post

Info : le chômage retrouve son niveau de 2012