Etre mobile

 

mobile

 

Objectif:

Pour trouver un emploi rapidement, il faut aussi savoir s’adapter aux besoins des recruteurs.

 

 

« La mesure de l’intelligence est la capacité de changer »

Albert Einstein

 

 

Lorsque vous ne trouvez pas dans un magasin le produit que vous voulez, vous allez le chercher ailleurs. Cette idée simple doit également s’appliquer à votre recherche d’emploi. Voici des conseils pour être mobile dans sa tête !

 

 

Quel contrat de travail choisir ?

 

En 2018, 84 % des embauches ont été faites avec un contrat à durée déterminée (CDD ou interim) – source DARES. Même si la majorité des Français souhaitent décrocher un contrat en CDI synonyme de plus de sécurité il faut garder en tête qu’il est plus facile pour le moment de trouver un contrat à durée déterminée.

 

 

Cherchez ailleurs:

 

Certains bassins d’emploi sont totalement pénuriques en terme d’offres dans certains secteurs d’activités. Inutile donc de perdre votre temps, votre énergie et votre moral à essayer de décrocher un poste qui n’existe pas. N’hésitez pas à orienter vos recherches dans des régions ou villes voisines. En cas de succès, vous pouvez évidemment déménager mais aussi demander à votre futur employeur de travailler à domicile ou en télétravail quelques jours par semaine.

 

 

Déménager pour travailler:

 

N’hésitez pas à partir plus loin si vous le pouvez pour trouver le job de vos rêves. Durant votre période d’essai, louez un appartement ou allez à l’hôtel. L’investissement ne sera pas perdu si votre poste est confirmé ou si au contraire vous ne voulez pas continuer.

Depuis le 20 janvier 2014, vous pouvez bénéficier, sous certaines conditions, d’une aide à la mobilité. Cette aide est destinée à couvrir tout ou partie des frais engagés dans le cadre de votre recherche d’emploi, de votre reprise d’emploi ou de votre entrée en formation dans un lieu éloigné de votre domicile.

 

Le site official du Ministère du Travail indique que vous pouvez bénéficier de l’aide à la mobilité si vous êtes dans l’une des situations suivantes  :
  • vous n’êtes pas indemnisé au titre de l’allocation chômage,
  • ou vous percevez une allocation chômage inférieure ou égale à l’allocation d’aide au retour à l’emploi (ARE),
  • vous n’êtes pas inscrit comme demandeur d’emploi mais vous allez reprendre une activité,
  • vous êtes en cours d’activité dans le cadre d’un emploi d’avenir,
  • vous êtes créateur (ou repreneur) d’entreprise et vous avez le statut de salarié de l’entreprise.

 

Pour bénéficier de cette aide, plusieurs conditions doivent être remplies :
  • la recherche d’emploi, la reprise d’emploi, la formation, le concours doivent être situés à plus de 60 km ou à 2 heures de trajet aller-retour de votre ré
  • la recherche d’emploi ou la reprise d’activité doit concerner un CDI , CDD ou un contrat de travail temporaire d’au moins trois 3 mois consécutifs.
    Si vous êtes salarié en emploi d’avenir, l’aide à la mobilité peut être attribuée lors de l’embauche en emploi d’avenir ou en cours de contrat, lorsque vous reprenez une autre activité salariée conforme à votre projet professionnel.

 

Vos dépenses peuvent être prises en charge si elles répondent aux conditions suivantes :
  • vos frais d’hébergement sont pris en charge dans la limite de 30 € par nuitée (présentation de la facture).
  • vos frais de repas sont pris en charge dans la limite de 6 € par jour.
  • une indemnité kilométrique égale à 0,20 € par kilomètre parcouru multiplié par le nombre de kilomètres aller-retour peut être pris en charge.

 

Vous pouvez bénéficier de l’aide à la mobilité, tous types de prise en charge confondus, dans la limite d’un plafond annuel de 5 000 €.

Les frais sont pris en charge :
  • pendant 1 mois maximum suivant la reprise d’emploi,
  • pour la durée de la formation suivie par le demandeur d’emploi.
  • Une aide à la mobilité n’est pas imposable sur le revenu.

 

Vous devez effectuer votre demande d’aide à la mobilité via un formulaire délivrée par Pôle emploi avant l’entretien d’embauche, le premier jour d’un concours ou de la prestation intensive. Vous disposez d’un mois maximum suivant votre reprise d’emploi ou votre entrée en formation pour faire demande.

 

L’aide est versée par Pôle emploi après réception des justificatifs suivants :
  • en cas de recherche d’emploi : attestation de présence à l’entretien, au concours, à la prestation intensive,
  • en cas de reprise d’emploi : 1er bulletin de salaire,
  • en cas d’entrée en formation : attestation de présence en stage.

 

 

Le télétravail:

 

Avec l’avènement des ordinateurs, du téléphone et d’Internet, vous pouvez travailler n’importe où pour bon nombre d’activités.

73% des français rêvent de travailler à distance, principalement à leur domicile.

 

Ce genre de statut élimine bon nombre d’inconvénients :
  • le stress et la fatigue des transports,
  • une diminution des coûts liés aux déplacements, aux frais de restauration,
  • un temps de travail allongé,
  • un meilleur équilibre familial

 

Mais travailler à distance réclame également des aptitudes particulières et un cadre de travail spécifique :
  • une parfaite organisation,
  • des outils et un environnement adaptés,
  • une capacité de concentration et de motivation personnelle.

 

 

Liens des chapitres précédents: 

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

Chapitre 4

Chapitre 5

Chapitre 6

Chapitre 7 

Chapitre 8 

Chapitre 9

Chapitre 10 

Chapitre 11

 

 

Le guide complet à télécharger: ICI 

Previous post

21 jours pour trouver un emploi: Connaitre son marché et s'adapter

Next post

21 jours pour trouver un emploi: Partir en chasse