👀 Changer de mĂ©tier, est-ce une bonne solution ?

Objectif : DĂ©cider rapidement si un projet de reconversion vaut le coup.

« Le vĂ©ritable voyage de dĂ©couverte ne consiste pas Ă  chercher de nouveaux paysages, mais Ă  avoir de nouveaux yeux  Â»Marcel Proust

Les Ă©tapes pour rĂ©flĂ©chir Ă  un changement de mĂ©tier :

  1. Faire un bilan de compétences
  2. VĂ©rifier l’état du marchĂ© de l’emploi dans sa rĂ©gion
  3. Se renseigner sur les formations si besoin
  4. Prendre sa dĂ©cision sur l’option du changement de mĂ©tier

Cette pĂ©riode de chĂŽmage peut Ă©galement ĂȘtre le moment propice pour penser Ă  une reconversion professionnelle, soit en changeant de mĂ©tier soit en dĂ©cidant de lancer sa propre entreprise.

Dans ce chapitre, nous allons voir ensemble les Ă©tapes pour rĂ©flĂ©chir Ă  un changement de mĂ©tier. La 1Ăšre Ă©tape est de faire sur une feuille de papier votre bilan de compĂ©tences, c’est-Ă -dire la liste des compĂ©tences que vous avez acquises pendant vos formations et pendant vos diffĂ©rentes expĂ©riences professionnelles. Avec cette liste, vous pouvez rĂ©flĂ©chir Ă  de nouvelles pistes et de nouvelles orientations. Pour cela :

  • Listez l’ensemble de vos acquis, de vos qualitĂ©s ;
  • Listez les mĂ©tiers qui vous intĂ©ressent ;
  • Associez ces diffĂ©rentes compĂ©tences pour voir les corrĂ©lations ou les diffĂ©rences ;
  • Recherchez Ă©galement les autres mĂ©tiers qui peuvent ĂȘtre en adĂ©quation avec vos compĂ©tences et auxquels vous n’aviez sans doute pas pensĂ©
  • VĂ©rifiez le marchĂ© de l’emploi dans votre rĂ©gion ainsi que les entreprises, les secteurs et les mĂ©tiers qui recrutent.

Sachez que vous pouvez demander un rendez-vous Ă  PĂŽle Emploi pour vous accompagner dans cette dĂ©marche ou aussi allez directement sur le site www.qapa.fr, le site vous propose automatiquement les offres d’emploi qui sont faites pour vous en fonction de vos compĂ©tences et pas seulement des mĂ©tiers que vous avez dĂ©jĂ  exercĂ©s. Vous saurez ainsi automatiquement sans perte de temps s’il y a des offres et des mĂ©tiers auxquels vous n’avez pas pensĂ© et qui pourraient vous intĂ©resser. GrĂące Ă  l’ensemble de ces Ă©lĂ©ments, vous ĂȘtes maintenant en mesure de dĂ©finir un nouveau profil professionnel et orienter votre recherche sur des mĂ©tiers et des postes que vous pouvez effectivement occuper.

Si vous ĂȘtes demandeur d’emploi, vous avez aussi accĂšs Ă  des formations professionnelles qui peuvent ĂȘtre nĂ©cessaires pour changer de mĂ©tier. Dans le cas oĂč vous n’ĂȘtes pas inscrit en tant que demandeur d’emploi, il faut vous adresser dans un premier temps aux interlocuteurs prĂ©vus pour vous :

  • Si vous avez moins de 25 ans, vous devez contacter la mission locale.
  • Si vous avez plus de 25 ans, vous devez contacter PĂŽle emploi.
  • Si vous ĂȘtes en situation de handicap, vous devez contacter Cap emploi.
  • Si vous ĂȘtes bĂ©nĂ©ficiaire du RSA, vous devez contacter votre interlocuteur habituel.

Dans le cas oĂč vous ĂȘtes dĂ©jĂ  inscrit comme demandeur d’emploi, il y a plusieurs options en fonction de votre statut :

  1. Si vous avez eu un poste en CDD (contrat à durée déterminée) au cours de la derniÚre année civile, vous avez accÚs sous certaines conditions au Congé individuel de formation pour les CDD : le CIF CDD. Le congé individuel de formation ou CIF est un congé de formation que vous pouvez demander à votre employeur directement. Le congé individuel de formation ou CIF ouvre sur une formation trÚs longue (un an à temps plein ou 1200 heures à temps partiel). Il est généralement utilisé pour apprendre un nouveau métier. Pour cela, il y a certaines conditions à remplir :
    • avoir exercĂ© une activitĂ© salariĂ©e d’au moins 24 mois, consĂ©cutifs ou non, en tant que salariĂ© au cours des 5 derniĂšres annĂ©es (36 mois dans les entreprises artisanales de moins de 10 salariĂ©s)
    • avoir exercĂ© une activitĂ© salariĂ©e de 4 mois, consĂ©cutifs ou non, en CDD au cours des 12 derniers mois.

Pendant le congĂ© individuel de formation ou CIF, l’entreprise prend en charge au minimum 80% de votre salaire (plus si votre salaire est infĂ©rieur Ă  deux fois le SMIC) et vous gardez vos droits SĂ©curitĂ© sociale, retraite complĂ©mentaire, assurance chĂŽmage. Le CIF CDD se dĂ©roule en dehors de la pĂ©riode d’exĂ©cution du contrat de travail Ă  durĂ©e dĂ©terminĂ©e et doit commencer au plus tard 12 mois aprĂšs le terme du contrat Ă  durĂ©e dĂ©terminĂ©e

  1. Si vous avez Ă©tĂ© employĂ© par une agence d’intĂ©rim dans les 3 derniers mois, vous avez accĂšs sous certaines conditions au CongĂ© individuel de formation pour les intĂ©rimaires : le CIF TT. Lorsque vous ĂȘtes salariĂ© intĂ©rimaire, vous avez accĂšs au CongĂ© individuel formation intĂ©rim (CIF TT) vous permet de suivre une formation Ă  titre individuel. Pour cela, il y a certaines conditions Ă  remplir :
  • avoir travaillĂ© au moins 1600 heures (environ 11 mois) en intĂ©rim au cours des 18 derniers mois
  • avoir travaillĂ© au moins 600 de ces heures (environ 4 mois) dans la mĂȘme entreprise de travail temporaire
  • ĂȘtre en mission pour cette entreprise de travail temporaire
  • ou avoir travaillĂ© en mission pour cette entreprise de travail temporaire au cours des 3 derniers mois.

Pendant le congĂ© individuel formation intĂ©rim (CIF TT), vous avez le statut de salariĂ© de l’entreprise temporaire qui vous a donnĂ© l’autorisation de ce congĂ©. C’est le FAF-TT (Fonds d’assurance formation du travail temporaire) qui, sous rĂ©serve d’acceptation de votre formation au prĂ©alable, prend en charge votre rĂ©munĂ©ration ainsi que tout ou partie des frais complĂ©mentaires (formation, transport, hĂ©bergement, etc.) pendant la durĂ©e de votre congĂ© si elle n’excĂšde pas un an ou 1 200 heures.

  • Si votre salaire horaire brut est infĂ©rieur Ă  deux fois le montant du SMIC, 100 % de ce salaire sera financĂ©
  • Si votre salaire horaire brut est supĂ©rieur Ă  deux fois le montant du SMIC, la prise en charge varie de 80% Ă  90%. La rĂ©munĂ©ration que vous percevrez dans ce cas ne sera jamais infĂ©rieure Ă  deux fois le montant du SMIC.
  1. Vous pouvez suivre une formation professionnelle en alternance. Des organismes de formation agrĂ©Ă©s partout en France proposent des formations qualifiantes et en alternance qui vous permettent d’avoir Ă  la fin sur un diplĂŽme qui est le Titre professionnel. L’avantage du Titre professionnel est qu’il s’agit d’un diplĂŽme reconnu par l’Etat et les entreprises. La premiĂšre Ă©tape est de dĂ©terminer la formation qui vous correspond. Pour cela, vous pouvez d’abord faire un bilan de compĂ©tences. Le bilan de compĂ©tences dure en gĂ©nĂ©ral une journĂ©e. Pendant cette journĂ©e, vous rencontrez un psychologue du travail et divers professionnels du recrutement et de la formation et vous dĂ©terminez ensemble votre projet professionnel. La deuxiĂšme Ă©tape est de choisir votre formation et de trouver l’entreprise qui vous embauchera. En alternance, vous aurez un contrat avec l’entreprise ainsi qu’un salaire entre 55% et 80% du SMIC si vous avez entre 16 et 25 ans rĂ©volus et Ă©gal au SMIC si vous avez plus de 26 ans.Pour avoir accĂšs Ă  une formation en alternance, vous devez ĂȘtre ĂągĂ© entre 16 et 25 ans, ou ĂȘtre demandeur d’emploi de 26 ans ou plus ou ĂȘtre bĂ©nĂ©ficiaire de certaines allocations ou contrats (RSA, ASS, AAH, CUI). La formation en alternance dure entre 6 mois et un an, au plus 2 ans pour les jeunes sans aucune formation.
  2. Vous pouvez valider vos acquis dans le cadre d’une validation des acquis de l’expĂ©rience (VAE). En effet, au cours de n’importe quelle expĂ©rience professionnelle on acquiert des compĂ©tences. Tous les salariĂ©s et chĂŽmeurs de tous niveaux et de tous Ăąges peuvent faire valider ces acquis professionnels lors de la validation des acquis de l’expĂ©rience (VAE). La validation des acquis de l’expĂ©rience (VAE) permet de transformer vos compĂ©tences en diplĂŽme ou en certification comme un Titre professionnel ou un Certificat de qualification professionnelle (CQP). L’avantage est que le Titre professionnel et le Certificat de qualification professionnelle sont reconnus par tous les employeurs, vous obtenez donc un diplĂŽme que vous pouvez montrer Ă  vos futurs employeurs lors des entretiens d’embauche.

Pour pouvoir faire la validation des acquis de l’expĂ©rience (VAE), il faut juste justifier d’au moins 3 annĂ©es d’expĂ©rience professionnelle ou bĂ©nĂ©vole (continues ou non) et respecter un certain nombre d’étapes :

  • constitution d’un dossier de validation
  • passage devant un jury.

Comme vous ĂȘtes inscrit Ă  PĂŽle Emploi, c’est le ministĂšre chargĂ© de l’Emploi qui prend en charge le financement de votre VAE.

  1. Dans tous les cas, contacter votre interlocuteur PĂŽle Emploi pour lui parler de votre besoin de formation.

NĂ©anmoins, gardez en tĂȘte que les recruteurs sont de plus en plus frileux et ne veulent pas prendre de risque : en effet un recrutement coĂ»te du temps et de l’argent et les recruteurs embauchent en prioritĂ© les candidats qui ont dĂ©jĂ  exercĂ© le mĂȘme mĂ©tier ou qui ont les compĂ©tences parfaites pour occuper le poste. N’hĂ©sitez pas Ă  rencontrer des recruteurs ou des chefs d’entreprise pour savoir si votre profil peut correspondre aux nouveaux mĂ©tiers ou au nouveau projet que vous avez en tĂȘte car vous ne devez pas perdre de temps sur des projets irrĂ©alistes.

Liens des chapitres prĂ©cĂ©dents: 

Chapitre 1

Chapitre 2

Chapitre 3

Chapitre 4

Chapitre 5

Chapitre 6

Chapitre 7 

Le guide complet Ă  tĂ©lĂ©charger: ICI 

Suivez QAPA sur FacebookLinkedIn et Instagram ou rendez vous directement sur qapa.news pour recevoir, chaque jour, nos derniers articles ! đŸš€ 
Et pour accĂ©der Ă  toutes nos offres direction qapa.fr ou l’application mobile disponible sur Apple et Google Play.

Previous post

21 jours pour trouver un emploi - Faire son CV 🖊

Next post

21 jours pour trouver un emploi - Lancer sa boüte 🚀