Il y a des semaine où tout va bien : vous avez exploser vos objectifs et passée des bons moments avec l’équipe. Et puis il y a aussi des semaines ou rien ne va !

C’est comme les sportifs, qui ont des hauts et des bas. Mais la différence c’est qu’ils prennent souvent le temps de regarder en arrière leur performance, d’analyser en détail ce qui a été bien , ce qui a été moins bien, et ce qu’ils doivent améliorer.

Je vous suggère d’appliquer ce modèle d’évaluation des sportifs dans notre vie professionnelle avec une série de 15 questions à vous poser chaque semaine pour révéler les pics et les creux de votre performance, d’énergie et de motivation. En passant un peu de temps à répondre honnêtement à ces questions, vous découvrirez la cause de l’augmentation ou de la baisse de votre performance et vous pourrez prendre les bonnes décisions/

Voici la liste des 15 questions :

    Quelle a été l’activité de travail la plus agréable de la semaine ?
    Combien de moments agréables ai-je eu cette semaine ?
    Combien de moments de frustration ou ennuyeux ?
    Comment décririez-vous votre impact sur les autres, vos collègues, vos clients ?
    Est-ce le type d’impact que vous voulez?
    Si non, que pouvez-vous changé ?
    Vous êtes-vous senti challengé cette semaine ?
    Vous-êtes vous ennuyé ?
    Quelles ont été vos plus grands défis et les plus excitants cette semaine ?
    Quelle confiance avez-vous ressenti cette semaine ?
    Avez-vous eu des moments de baisse de confiance au contraire ?
    Mettez-vous tout en oeuvre pour atteindre ce que vous vous êtes fixé ?
    Vous engagez-vous pour être plus joyeux au travail ?
    Y-a-t-il eu des distractions qui sont venues vous perturber cette semaine pour atteindre vos objectifs ?
    Comment pouvez-vous éviter tous ces points négatifs à l’avenir ?

Le mieux est de faire cet exercice la fin de chaque semaine , mais même si vous ne le faites qu’une fois par mois vous aurez des réponses pour progresser.

Previous post

5 façons de montrer à votre patron que vous êtes bon

Next post

Un statut plus encadré pour les stagiaires