Our website use cookies to improve and personalize your experience and to display advertisements(if any). Our website may also include cookies from third parties like Google Adsense, Google Analytics, Youtube. By using the website, you consent to the use of cookies. We’ve updated our Privacy Policy. Please click on the button to check our Privacy Policy.
Ok

25% des sociétés ont choisi le télétravail, une pratique habituelle pour 16% d’entre elles

Le covoiturage mis en place par 39% des sociétés, à destination des employés à 77%

28% des entreprises ont préféré l’intérim aux autres solutions

L’intérim est plus efficace pour 37% des sociétés, devant le covoiturage (29%) et le télétravail (28%)

Après les grèves, 41% des sociétés vont garder le covoiturage, 35% l’intérim et 29% le télétravail

Comment les entreprises s’organisent pendant les grèves ?

Du télétravail… mais pas trop !

Malgré les difficultés occasionnées par les mouvements de grèves, seulement 25% des entreprises françaises ont mis en place des solutions de travail à distance pour leurs employés. En effet, le télétravail ne semble être une pratique habituelle que pour uniquement 16% des sociétés qui sont encore un peu frileuses pour le développer.

Témoignage de Juanité Cid, Head of Marketing & Communication chez Youboox, plateforme de lecture numérique : « Chez Youboox, le travail "en remote" comme nous l'appelons, existe pratiquement depuis le début de l’activité en 2012. La majeure partie de l'équipe technique est basée à en Bretagne, à Lyon, et Montpellier. Tous les autres collaborateurs ont également cette flexibilité car les missions requièrent essentiellement un ordinateur et les documents de travail sont en ligne et partagés. Pendant les grèves, la moitié de l'équipe parisienne a dû également travailler à distance et la plupart des collaborateurs sont restés chez eux ».

 

Plus de covoiturage que de télétravail

En revanche, pour faciliter les déplacements, le covoiturage est beaucoup plus suivi en entreprise. Ainsi, 39% des sociétés interrogées déclarent avoir mis en place un service de covoiturage interne pour éviter tout problème liés aux transports. Ce système est davantage prisé pour les employés (77%) que pour les dirigeants (23%).

L’intérim plus important que le télétravail

Autre solution pour palier à l’absence de certains employés : l’intérim. Ainsi, 28% des entreprises ont décidé de faire appel à des intérimaires pendant les grèves pour pouvoir continuer leur activité.

Qu’est-ce qui fonctionne le mieux ?

Finalement, entre les différentes solutions, l’intérim semble être la plus efficace pour 37% des entreprises. Elle devance le covoiturage avec 29% de répondants et le télétravail avec 28%. A noter que d’autres solutions sont également évoquées à 6%, comme les aménagements horaires, les installations dans d’autres bureaux, ou des modifications d’emplois du temps.

Et après ?

Les problèmes vécus dans les transports ont finalement peut-être fait changer certaines mentalités puisque 41% des entreprises se disent prêtes à continuer le covoiturage. Même constat pour l’intérim avec 35% de représentativité et seulement 29% pour le télétravail.

Related Posts