Les défilés de haute-couture pour l’automne-hiver 2013 viennent de se terminer à Paris. On a toutes été éblouies par cette Fashion Week. Et moi j’ai adoré les robes Chanel, les jupes Fendi et les sacs baguette et bien sûr toutes les chaussures (sauf celles avec le gros talon carré qui fait après-guerre). Sauf que voilà, je n’ai pas le budget pour mes envies même si tous les vendredis je tente ma chance à l’Euromillions ! ET en plus je sais que c’est très important de « bien » s’habiller pour trouver un emploi mais aussi pour le garder. Nous sommes ce que nous portons !

Bien sûr, ce n’est pas totalement vrai, mais quand même : un chargé de recrutement, un chef d’entreprise, un collègue, un client a peu de temps pour se faire une idée et par conséquent la façon dont on se présente joue un rôle, très petit, ou très grand. Et malheureusement, ce point ne se contrôle pas : on ne sait pas avant un entretien exactement sur qui on va tomber (même si on s’est renseigné avant) et on ne peut pas prévoir l’importance que va accorder le chargé de recrutement à notre façon d’être habillé.

Par conséquent, il vaut mieux en faire trop que pas assez. En particulier quand il s’agit d’une « première fois » : le premier entretien d’embauche, la première réunion avec des collaborateurs, le premier rendez-vous avec un nouveau client. En faire trop veut dire rester classique : pour un entretien d’embauche dans une banque, on choisit le costume foncé, avec chemise bleue claire et cravate et chaussures noires cirées ou pour une femme un tailleur jupe avec des escarpins. Même pour un entretien dans une start-up ou dans une usine, on ne vient pas en jean déchiré et en tee-shirt mais avec un pantalon propre et une chemise sans cravate. Si vous n’êtes pas « assez habillé » vous ne pourrez jamais changé la mauvaise première impression, en revanche si vous êtes « trop habillé » le recruteur pensera que vous êtes sérieux et que vous saurez vous adapter aux codes de l’entreprise quand vous serez embauché.
Gardez en tête que plus vous postulez à des emplois de cadres supérieurs ou cadres dirigeants, plus l’employeur attend de vous une attitude et une garde-robe irréprochable. Il faut penser sa garde-robe comme un investissement car elle vous donne confiance.

Previous post

Hermes : Le secteur du luxe se porte bien

Next post

Exemple lettre de motivation plongeur(euse) en restauration